Votre panier : 0,00 EUR
La Crète


L’ île Crète

La Crète possède une forme étirée: elle s'étend sur 260 km d'est en ouest et sur 60 km du nord au sud aven une superficie de 8400 km², elle est la cinquième île de Méditerranée après la Sicile, la Sardaigne, Chypre et la Corse.

La Crète marque l'une des extrémités géographiques de l'Europe: le cap Tripiti sur l'île de Gavdos est le point le plus au sud de l'Europe.

La Crète compte officiellement environ 35 millions d’oliviers. Riche d'un écosystème très diversifié, elle abrite plusieurs espèces d'animaux qu'on ne retrouve nul part ailleurs, ainsi qu'une flore très variée. L'île est bercée par un climat méditerranéen: l'été est chaud et sec, alors que l'hiver est plutôt doux.

Le dialecte crétois ou grec crétois (en grec : Κρητική διάλεκτος) ou encore Kritiká (Κρητικά) est un dialecte du grec moderne, parlé par plus d’un demi-million de personnes en Crète et plusieurs milliers dans la dispora.

Le dialecte crétois est parlé par une majorité de Grecs crétois sur l’île de Crète, ainsi que par plusieurs milliers de Crétois qui se sont installés dans les grandes villes grecques du continent, notamment Athènes.

Le dialecte crétois est rarement utilisé à l’écrit. Pourtant, les Grecs crétois ont l’habitude de communiquer dans ce dialecte. Le crétois n’est pas très différent des autres dialectes grecs et du grec standard et est tout à fait intercompréhensible. De nombreuses organisations crétoises tentent de préserver leur culture ainsi que leur dialecte, qui ne semble pas en danger d’extinction. Certains académiciens proposent que le crétois a pu devenir la base du grec moderne standard, étant donné son histoire florissante et ses succès littéraires. Selon eux, ce processus fut interrompu en 1669 par la conquête ottomane.


Les œuvres médiévales suggèrent que le grec moderne commença à se former dès le XIIe siècle, avec une de ses premières œuvres, l’épopée de Digénis Akritas. Pourtant, la première véritable activité littéraire qui fut assez importante pour être qualifiée de « littérature grecque moderne » revient au dialecte crétois, au XVIe siècle.

Erotókritos est sans aucun doute le chef-d’œuvre de la littérature crétoise, et certainement le succès suprême de la littérature grecque moderne. Cette œuvre, écrite autour de 1600 par Vicenzos Kornaros (1553-1613), est un écrit romantique de 10 012 vers de 15 syllabes. Le poète y relate les épreuves et les tribulations de deux jeunes amoureux, Erotókritos et Aretoúsa, fille d’Héraclès, le roi d’Athènes. Ce conte bénéficia d’une énorme popularité dans le lectorat grec.

Les poètes de la période de la littéture crétoise (XVe - XVIIe siècles) utilisèrent le dialecte crétois parlé. La tendance à purger la langue d’éléments d’origine étrangère fut surtout représentée par Chortatsis, Kornaros, les poètes anonymes de Voskopoula ainsi que par le Sacrifice d’Abraham, dont les œuvres soulignent le pouvoir expressif du dialecte. Comme cela est stipulé dans la théorie pseudo-aristotélicienne du decorum, les héros de ces ouvrages utilisent un vocabulaire analogue à leur statut social et à leur éducation. C’est grâce à cette convention que les comédies crétoises ont été écrites dans une langue qui mêle des italicismes, des latinismes au dialecte local, comparable à la langue actuelle des classes moyennes des villes crétoises. La période qui sépare Antonios Achelis, auteur du Siège de Malte (1570), à Chortatsis et Kornaros est trop court pour penser que le dialecte crétois que nous lisons dans les textes de ces deux derniers auteurs s’est formé à partir de rien. La seule explication est donc que les poètes à la fin du XVIe siècle utilisaient consciemment une préférence linguistique particulière – ils tendaient à un style de langue pur pour leur littérature et, via la langue, une identité spécifique par rapport à la production littéraire de la Grèce continentale.

La florissante école crétoise subit un coup d’arrêt avec la prise de l’île au XVIIe siècle par les Turcs. Les ballades des klephtes, survécurent pourtant à partir du XVIIIe siècle : ces chants mettent en scène des soldats grecs des montagnes qui portèrent la guérilla contre les Turcs.

De nombreux auteurs grecs ont intégré des éléments littéraires crétois dans leurs œuvres respectives. Parmi eux, Níkos Kazantzákis, célèbre pour ses contributions littéraires écrites en grec standard. Ce paradigme, surtout, a aidé Kazantzákis à écrire des œuvres significatives, comme Zorba le Grec, ce qui lui permit d’obtenir une reconnaissance dans de nombreux cercles internationaux.

                         
 

Le régime crétois


Le régime Crétois ou diète méditerranéenne est une pratique alimentaire traditionnelle dans plusieurs pays autour de la mer Méditerranée caractérisée par la consommation en abondance de fruits, légumes, céréales et huile d'olive et une consommation faible de viande et de produits laitiers.
Plusieurs études montrent que le régime méditerranéen permet:

1. de diminuer la mortalité et la morbidité par maladies cardio-vasculaires
2. de diminuer le risque de maladie d'Alzheimer et de maladie de Parkinson
3. d'améliorer les chances de grossesse lors d'une fécondation assistée
4. d'entretenir un cerveau en meilleure santé.
Les caractéristiques principales du régime Crétois traditionnellement citées sont:
une consommation faible d'alcool ou une consommation modérée de vin rouge durant les repas ou des infusions.
Une consommation faible de viande , particulièrement la viande rouge.
Une abondance de légumes, Une consommation importante de fruits, dont les fruits à coque, Des lipides ajoutés sous forme d'acides gras mono-insaturés, avec la consommation quasi exclusive d'huile d'olive et une faible quantité d'acides gras saturés.

Une consommation de légumineuses , consommation de céréales, consommation limitée de poisson, consommation faible ou inexistante de produits laitiers.
Source: http://booksofdante.wordpress.com/2013/06/10/lhuile-dolive/